Publié par

Tendances déco et mode

Une erreur fréquente consiste à penser que suivre la mode, c’est être  “tendance”. C’est faux ! La tendance, c’est la mode de demain, c’est l’avant-garde ou bien, par extension, la pointe de la mode.

Dans le début des années 50, une nouvelle activité, portée par des “bureaux de styles” émergea. Leur rôle consiste à étudier les besoins exprimés par les consommateurs, l’offre disponible en termes de matériaux, lignes, design, technologie, pour en dégager, 2 ou 3 ans à l’avance, des tendances qui seront la mode future.

Ces études sont menées en suivant l’actualité, en voyageant, en observant et analysant les modes de vie d’ici et d’ailleurs, les comportements, dans la rue, au spectacle, au travail, au musée, en boite de nuit, en société …etc, et en suivant les nouveautés technologiques, industrielles, marketing.

C’est sur la base de cahiers de tendances, produits par les bureaux de styles, que les marques et créateurs imaginent leurs collections.

Dans les cahiers de tendances, on trouve des gammes et harmonies de couleurs, des ambiances, des motifs, des matériaux, des esquisses et des annotations descriptives…

Les bureaux de style

On les appelle bureaux de style, bureaux de tendances, agences de prospective, fashion trend forecasting agencies, ou encore, lorsque l’on fait référence aux personnels engagés dans ces carrières : chasseurs de tendances, cool hunter, tendanceur.

Ces acteurs mènent une veille assidue sur tous les signaux des tendances de demain. Ils servent leurs clients qui sont principalement, des entreprises textiles, des créateurs de mode, des designers dans l’univers de la décoration… Leurs profils sont variés avec comme caractéristiques du groupe :  la polyglossie, la branchitude, l’ouverture d’esprit, la curiosité, la sociabilité…

Les acteurs historiques et/ou encore influents en France sont :

Les cahiers de tendances ou trend books

Les anticipations des tendances de la mode dans un futur de 2 à 3 ans, matérialisées par une multitudes d’informations collectées partout dans le monde,  donnent lieux à des brainstormings entres les parties prenantes, où les stylistes partagent leurs idées, ressentis, pressentis.

De ces réunions laborieuses avec stylistes, infographistes, designers, naissent des “cahiers de tendances” qui “sortent” 1an et demi à 2 ans à l’avance, fournissant une base de travail aux créatifs de tous bords.

N’hésitez pas à consulter les cahiers de tendances en ligne de Peclers Paris, c’est instructif et passionnant. 

 

CAHIER DE TENDANCES COLORS FW 22-23
Voici une page du CAHIER DE TENDANCES COLORS FW 22-23 de Peclers Paris à retrouver sur https://www.peclersparis.com/fr/cahiers-tendances/cahier-de-tendances-colors-fw-22-23/

 

Commander un cahier de tendance est indispensable pour les grandes maisons de création, design, stylisme, bien que le coût en soit assez élevé,  à la mesure des talents des professionnels impliqués : de l’ordre de 3000 à 4000 euros, en régie, à la journée, ou encore de plusieurs 10aines de milliers d’euros sur contrat annuel.

Faux ou vrai ?

Les tendances sont souvent justes parce qu’inscrites et exprimées dans des phénomènes de longue durée et non pas comme le reflet d’envie furtives. Cependant elles peuvent être accélérées par des événements externes générant un grand engouement du public, tel que la sortie d’un film, une prestation artistique, la popularité d’une personne charismatique ou encore une catastrophe d’ampleur telle qu’une pandémie ou encore une catastrophe climatique…

 

Emmanuelle Menny Fleuridas, le 19 juillet 2021


Une question ? Contactez-moi, ou, retrouvons-nous sur les réseaux sociaux : Facebook – LinkedIn – Twitter …