Publié par

La balance des blancs

La balance des blancs s’apparente à un réglage naturel de l’œil qui voit blanc ce qui est blanc quel que soit l’éclairage (qui peut teinter le blanc de bleu ou de rouge). L’œil équilibre naturellement toutes les sources lumineuses, donc rééquilibre les dominantes pour que l’on voit « neutre ».

Elle correspond, selon la source lumineuse à une partie de la gamme chromatique se déclinant en couleurs chaudes, neutres ou froides.
Les sources lumineuses avec une basse valeur en Kelvins produisent une lumière chaude (dominante de jaune) tandis que celles de valeurs élevées en Kelvin produisent une lumière froide à dominante bleue.


On peut obtenir des images avec des dominantes de bleu (froides) ou des dominantes de jaune (chaudes) selon l’éclairage de la scène.
Pour obtenir une bonne balance des blancs, c’est-à-dire une balance des blancs qui génère des couleurs fidèles à la réalité (sans dominante), on règle cette balance sur la température de la couleur qui correspond à la couleur du type de lumière de la scène.
L’APN peut régler automatiquement la balance des blancs et/ou permettre un réglage manuel de cette balance par rapport aux sources lumineuses qui éclairent la scène.
Si la température de la lumière est élevée, on aura sans réglage, une dominante de rouge/jaune), si la température est trop basse, on aura une dominante de vert/bleu.
Aussi, par exemple, si nous photographions en plein jour par temps nuageux, et que l’on règle la balance des blancs de l’APN sur « nuageux », l’APN va automatiquement compenser une lumière trop bleue en ajoutant du rouge.

Pour lire la suite, utilisez ce lien vers le document pdf à télécharger pour accéder au support pédagogique

Bonne lecture

 

Emmanuelle Menny Fleuridas, le 12 juin 2017


Une question ? Contactez-moi, ou, retrouvons-nous sur les réseaux sociaux : Facebook – LinkedIn – Twitter …