Publié par

L’évaluation en formation professionnelle

L’évaluation en un volet important de la formation professionnelle. Voici comment je pratique.

Le positionnement avant la formation

Un contrôle précis des pré requis est effectué avant chaque entrée en formation. Les acquis existants sont pris en compte (diplômes, expérience, VAE, formations antérieures…). Des tests, des questionnaires QCM et un entretien individuel permettent de positionnement.

Les évaluations formatives

Pendant la formation, des évaluations formatives sont réalisées.

Mes méthodes sont : le questionnement oral (en début de journée, en fin de séquence et en fin de journée), les exercices et travaux pratiques (tous les après-midis).

Chaque début de journée de formation, je commence par le célèbre « quoi de neuf » permettant aux membres de groupe de s’exprimer sans filtre, sur ce qu’ils veulent. Cette séquence d’introduction me permet d’impliquer des apprenants, de contrôler leurs attentes, voire de prendre la mesure de l’évolution de ces attentes. Ce tour de table permet de « prendre la température du groupe » c’est-à-dire de prendre la mesure de fatigues éventuelles, des doutes ou découragements (surtout en formations longues), d’identifier d’éventuels facteurs externes qui inévitablement impacteront le dérouler de la formation.

Puis de dirige assez vitre la discussion sur « quels sont les points des séances précédentes qui restent obscurs ou incompris ? »… Les points évoqués par les apprenants font l’objet d’une explication complémentaire, puis je questionne les apprenants sur des points précis pour évaluer le degré d’acquisition. Les évaluations formatives peuvent m’amener à modifier mon scénario afin de l’adapter avec les difficultés rencontrées. Elles me permettent aussi de faire les transitions entre les séquences.

Les exercices

Outils d’évaluation formative, les exercices permettent la mise en pratique des notions abordées pendant les séquences précédentes. Selon le cas, ils peuvent être réaliser en groupe ou individuellement. J’utilise 3 types d’exercices :

  • Les exercices simples qui ne sont que l’application immédiate de la séquence précédente (mobilisation des savoirs* théoriques).
  • Des exercices plus complexes qui demandent de mettre en application les notions abordées dans l’ensemble des séquences précédentes (mobilisation des savoirs théoriques, des savoirs procéduraux et savoirs faire procéduraux.
  • Puis des exercices d’anticipation, qui bien que demandant la mise en application des notions abordées précédemment, introduisent des points non encore abordés et demandent aux apprenants un peu de travail de recherche personnelle dans les documents qui sont à leur disposition. Ceci a pour but d’introduire en douceur la thématique à venir et de s’assurer que les apprenants savent utiliser la documentation fournie.

Les évaluations intermédiaires

Uniquement pour les formations longues : un travail personnel est régulièrement demandé aux apprenants, qui consiste à réaliser différentes études de cas. Par la réalisation de ces travaux, l’apprenant doit impérativement réviser les notions précédemment abordées pendant la formation, se les appropriées aux fins de production personnelle. (Mobilisation des savoir expérientiels, sociaux et cognitifs).

Les évaluations de fin de formation (évaluation des acquis)

Chaque formation fait l’objet d’un test de fin de formation, qui bien que les formations que je dispense ne soient pas certifiantes ou diplômantes, joue le rôle d’un examen de sorti. Afin que cette évaluation ne soit pas vécue comme stressante pour les apprenants, elle est préparée en amont par une séquence spécifique de préparation. Il s’agit d’une mesure critériée des acquis du stagiaire : tests, interrogation écrite, interrogation orale, mise en situation, réalisation d’une étude de cas.

La satisfaction des stagiaires

A l’issue de chaque formation, l’apprenant rempli un questionnaire de satisfaction recueillant son appréciation sur l’organisation matérielle et pédagogique de la formation. Pour les formations dispensées sur plusieurs semaines, un questionnaire de satisfaction intermédiaire peut être soumis aux apprenants afin d’identifier d’éventuels problèmes que je n’aurai pas observé par moi-même et d’ajuster le scénario quotidien ou global. Je tiens toujours compte des questionnaires de satisfaction. (Appréciation globale du stage, réponse aux attentes, utilisation des acquis, aspects pédagogiques, organisation du stage).

Les mesures à postériori

Je garde le contact (quand ils le souhaitent) avec les apprenants afin de savoir si la formation leur a servi. J’analyse les résultats des fiches de satisfaction (statistiques sous Excel).


  • Les savoirs mobilisés
    • Les savoirs théoriques : savoir comprendre et interpréter les choses
    • Les savoirs procéduraux : savoir comment procéder
    • Les savoirs faire procéduraux : savoir opérer
    • Les savoirs expérientiels : faire référence à l’expérience existante des apprenants
    • Les savoirs faire sociaux : savoir comment se comporter, se conduire
    • Les savoirs cognitifs : savoir traiter l’information, nommer ce que l’on fait, apprendre (apprendre à apprendre). Prendre conscience des procédures et méthodes que l’on met en œuvre pour résoudre les problèmes.

Le présent Document est édité par : Emmanuelle Menny Fleuridas – Sévigné A – 2 boulevard Paul Doumer – 06 110 LE CANNET – Tel : 06 16 50 19 85  – emmanuellemenny@gmail.com  – Code N.A.F. : 1813Z – Siret : 48461179300015 – Organisme de formation : Emmanuelle MENNY – Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 93 06 0602606 auprès de la DRTEFP de PACA – Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l’Etat” (Article L. 6352-12 du Code du Travail).- Banque : Crédit Agricole PACA Cannet Carnot – Assurance : GENERALI RC professionnelle.


Emmanuelle Menny Fleuridas – le 01 juillet 2018